LCD, LED, plasma...quel écran choisir ?

Qualité de l'image, taille de l'écran, technologie, prix... ces critères ne sont pas toujours compatibles entre eux. Lesquels privilégier pour choisir un téléviseur à écran plat ?

LCD, Plasma et Oled sont les trois technologies qui équipent la plupart des écrans plats actuellement sur le marché. S'opposant en premier lieux par leur principe d'affichage, ces technologies correspondent plus ou moins à des écrans de taille, d'aspect, de consommation énergétique et de prix différents. Mais avant de présenter chacune d'elles, rappelons que sur un écran, une image est formée de pixels. Unité de mesure de la qualité d'une image numérique, ces pixels sont des petits points de couleurs obtenus à partir d'un mélange de rouge, de vert et de bleu. Quelle que soit la technologie choisie, c'est ce mélange d'intensités lumineuses entre trois couleurs qui donne sa teinte au pixel.


Trois technologies différentes

Les plus connus et les plus courants sont les écrans à cristaux liquides (LCD). Ils fonctionnent sur le principe du rétro-éclairage : des rayons lumineux sont projetées sur des filtres qui laisseront ou non passer la lumière en fonction des impulsions électriques qu'ils reçoivent. Dans un écran plasma en revanche, chaque pixel est le résultat de l'activation de minuscules ampoules fluorescentes (rouges, vertes et bleues). Celles-ci enferment un gaz rare, le xénon, qui émet des ultraviolets (UV) dès lors qu'il est excité par un courant électrique. Enfin, les plus récents sont les écrans Oled (ou Amoled pour matrice active à diodes organiques électroluminescentes). A ne pas confondre avec les écrans LED dont le fonctionnement est proche des LCD classiques à cristaux liquides, à la différence près que le rétro-éclairage est assuré par des diodes électroluminescentes à la place des traditionnels tubes fluorescents (CCFL). Pour sa part, un écran Oled ne dispose pas de mécanisme de rétro-éclairage : la dalle qui dessine l'image est simplement composée de petites diodes organiques produisant leur propre lumière sous l'effet du courant électrique. Mais dans leur aspect physique, les écrans Oled sont, comme les LED, très fins. Ils consomment également peu d'énergie. Mais ils sont pour l'instant beaucoup plus chers à fabriquer.


LED et LCD, le choix le plus grand de modèles

C'est cette technologie qui offre la palette la plus large de prix, de taille d'écran et de variété de marques. Principe tarifaire de cette famille de produit : le prix augmente proportionnellement à la taille de l'écran.


Oled, une technologie pour demain

Pour l'instant encore réservée aux petits écrans, Oled devrait intéresser un plus large public selon les spécialistes... Mais ses volumes de vente sont encore bien modestes. De fait, Sony avait joué les pionniers en étant le premier au monde à commercialiser un écran Oled, en décembre 2007 au Japon. Baptisé XEL-1, ce premier écran Oled de 28 cm de diagonale était équipé d'enceintes de 2 x 1 W, d'une entrée HDMI, USB et Ethernet, et d'un tuner TV numérique intégré... le tout à un prix avoisinant les 3 000 euros. Mais depuis, le champion de l'électronique a stoppé la production et la vente de ce type de téléviseur au Japon. Toutefois, prenant le relais, LG Electronics commercialisait fin 2009 un modèle Oled de 38 cm de diamètre en Corée du Sud, le LG 15EL9500. Disponible en Mai 2010 en Europe selon le constructeur, ce champion de la minceur (3 mm d'épaisseur !) devrait être vendu 1 999 euros.


Le plasma sauvé par la 3D ?

Les écrans plasma sont fragiles par nature. Il faut par exemple rester très vigilant lorsqu'on les transporte. De plus, ils sont physiquement assez lourds. Ils restent cependant performants dans les grandes tailles (diagonale supérieure à 120 cm), grâce à leur exceptionnelle qualité d'image. Toutefois la 3D pourrait donner un coup de jeune à cette technologie vieillissante. Ainsi, Panasonic prévoit de commercialiser avant l'été prochain un téléviseur Plasma 3D Full HD (James Cameron s'est servi de caméras Panasonic pour tourner Avatar). Présenté en janvier 2010 à l'occasion du salon de l'électronique (CES) de Las Vegas, ce premier modèle de la nouvelle gamme de téléviseurs plasma NeoPDP (le TX-P50VT20) devrait coûter environ 2 499 euros, ses deux paires de lunettes actives y comprises.


Durée de vie et consommation

En terme de durée de vie, le Plasma a fait des progrès puisque sa longévité est similaire à celle des écrans LCD : environ 25 ans à raison de 4 heures d'utilisation par jour. Il est toutefois déconseillé d'opter pour un écran plasma si vous habitez en haute altitude. À diagonales équivalentes, le LCD prend l'avantage sur la consommation surtout avec les téléviseurs à rétro éclairage LED. Ceux dont les diodes sont positionnées sur le pourtour de la dalle (technologie Led Edge) sont les plus économes, et de loin.